Nomination du Dr Christopher McMaster, spécialiste des maladies héréditaires, à titre de directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC

Dr. Christopher McMaster
Dr. Christopher McMaster

Le Dr Roderick McInnes, président par intérim des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et le conseil d’administration des IRSC ont annoncé aujourd’hui la nomination du Dr Christopher McMaster à titre de directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC. Cette nomination prendra effet le 1er juillet 2018.

Le Dr McMaster est professeur et chef du Département de pharmacologie de l’Université Dalhousie, et directeur du laboratoire de chimio-informatique pour la découverte de médicaments (CDDL), qui utilise des logiciels sophistiqués pour concevoir de nouveaux médicaments.

Il est également cofondateur et président-directeur général de l’entreprise de biotechnologie DeNovaMed (en anglais seulement), qui utilise la conception assistée par ordinateur pour favoriser l’élaboration de nouvelles classes d’antimicrobiens afin de contrer la menace que représente la résistance aux antimicrobiens pour la santé mondiale.

Les intérêts de recherche du Dr McMaster vont de la biochimie fondamentale et de la biologie cellulaire à la génomique. Il a cerné un traitement potentiel pour l’anémie sidéroblastique congénitale, maladie qui survient lorsque la moelle osseuse produit un nombre insuffisant de globules rouges sains. Il met également au point des traitements pour la vitréorétinopathie exsudative familiale, trouble héréditaire qui peut causer une perte de vision, et pour la maladie de Parkinson héréditaire.

À titre de directeur scientifique, le Dr McMaster travaillera avec les intervenants de son milieu pour déterminer les priorités de recherche, créer des possibilités de financement, former des partenariats et mettre en application les conclusions de la recherche dans des politiques et des pratiques visant à améliorer la santé des Canadiens et des populations du monde entier. Enfin, en tant que membre de l’équipe de direction des IRSC, il participera à la définition et à la mise en œuvre de l’orientation stratégique des IRSC.

Citations

« Je félicite le Dr McMaster pour sa nomination à titre de directeur scientifique de l’Institut de génétique des IRSC. Il possède un parcours en recherche vraiment exceptionnel dans les champs de la biochimie, de la génétique des levures, des maladies rares héréditaires et de la mise au point de nouveaux traitements. Je sais qu’il possède toutes les qualités nécessaires pour poursuivre la tradition de l’Institut de génétique d’offrir un soutien inébranlable au renforcement des capacités dans les nombreuses communautés de chercheurs auxquelles l’Institut offre ses services. »
Roderick R. McInnes C.M., M.D., Ph.D., MSRC
Président intérimaire des Instituts de recherche en santé du Canada

« Je suis impatient de travailler avec les membres du milieu canadien de la génétique et de les appuyer. Le Canada a une riche histoire en formation et en réalisation de projets de premier ordre sur la génétique qui englobe la recherche fondamentale, translationnelle, clinique ainsi que la recherche sur les résultats. On note un extraordinaire dynamisme dans tous les domaines, et l’Institut de génétique s’efforcera de l’encourager et de lui donner encore plus de vigueur. »
Christopher McMaster, Ph.D.
Prochain directeur scientifique de l’Institut de génétique

« La nomination du Dr McMaster au poste prestigieux de directeur scientifique témoigne de ses réalisations majeures à titre de scientifique et chef de file dans son domaine. Ses recherches novatrices ont joué un rôle clé dans la conception de l’avenir de la science génétique au Canada et dans le monde entier, et nous sommes fiers d’avoir un chercheur d’un tel calibre dans la communauté universitaire de Dalhousie. »
Dre Alice Aiken
Vice-rectrice à la recherche, Université Dalhousie

Faits en bref

  • L’Institut de génétique (IG) des IRSC appuie la recherche sur le génome humain et les génomes modèles, ainsi que sur tous les aspects de la génétique, de la biochimie fondamentale et de la biologie cellulaire liés à la santé et aux maladies, notamment l’application des connaissances en politiques et en pratiques de santé, et aux conséquences sociétales des découvertes génétiques.
  • Un Canadien sur quinze naît avec une maladie rare, qu’on appelle ainsi parce qu’elle touche seulement un petit groupe de personnes et de familles. La plupart des 6 000 à 8 000 maladies rares du monde sont d’origine génétique.
  • L’IG dirige deux des principales initiatives des IRSC : la médecine personnalisée, qui favorise la découverte, la mise à l’essai et l’application de biomarqueurs, de cibles et de signatures génomiques pour la prévention et le traitement des maladies, et le Consortium canadien de recherche en épigénétique, environnement et santé, qui soutient le domaine en plein essor qu’est l’épigénétique, c’est‑à‑dire l’étude des changements dans la régulation de l’expression et de l’activité géniques par l’interaction avec des facteurs environnementaux.

Biographie du Dr Christopher McMaster